LES STATIONS DE SKI SE METTENT AU VERT!

"Flocon Vert": un label qui pourrait tout changer

Dans chaque jeu il y a un vainqueur et un perdant: La montagne ça vous gagne… mais c’est elle qui y perd. En haute saison, entre le ballet incessant des voitures et des cars, les remontées mécaniques, les canons à neige qui crachent presque continuellement plus de 6 mois durant et toutes les infrastructures nécessaires au bien-être des touristes, ces vacances qui nous « rapprochent de la nature » ne font finalement que la détruire à petit feu.

Vacances en montagne & écologie, un mariage à la Trump?

Pour le moment, on assiste à une relation aussi peu engageante que celle des nouveaux POTUS & FLOTUS. (Je laisse le soin à votre imagination d’attribuer à Melania et à Donald les rôles du car de touristes un peu bourrins et celui de la montagne muette). Mais la situation est en passe de s’améliorer puisque l’association Mountain Riders s’est constituée conseillère matrimoniale pour que Nature et Homme connaissent un épilogue à la Disney: « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants »… mais pas trop non plus, on est déjà en surnombre.

Depuis plus de 10 ans, Mountain Riders, « une joyeuse bande de moutons libres, passionnés et engagés, domestiquée sous forme d’association d’éducation au développement durable » réalise un EcoGuide des stations de montagne pour responsabiliser et sensibiliser autorités et plaisanciers. De là est né le label Flocon Vert, un label qui garantit l’engagement durable des destinations touristiques de montagne depuis 2013.

31 critères nécessaires

Pour obtenir cette distinction, les stations doivent répondre à un certain nombre d’exigences, 31 critères obligatoires et 11 bonus* répartis en huit catégories:

  • Le transport: qui englobe la mobilité douce, accès au séjour ou encore le déneigement* ou la qualité de l’air*.
  • L’énergie:  bâtiments publiques et privés, domaine skiable, mais aussi production d’énergies renouvelables.
  • L’aménagement: espaces naturels et biodiversité, urbanisme, paysages, accessibilité aux logements…
  • L’eau: assainissement, eaux usées ou éco-consommation*et zone humide*.
  • Les déchets: tri, gestion, éducation au tri…
  • Social: accueil famille, accessibilité pour personnes à mobilité réduite, saisonniers…
  • Territoire: actions internes, sensibilisation et événements, agriculture et sylviculture…
  • Et enfin, gouvernance communale: soit les autorités.

Ces critères d’attribution sont passés à la loupe par un consortium de 70 structures reconnues dans les domaines du tourisme et du développement durable comme l’Ademe, Teragir ou encore des associations de défense de l’environnement. L’attribution du Flocon Vert n’est pas prise à la légère!

Les Rousses (FR)

Stations lauréates

Après Les Rousses et Chamonix en 2013, Châtel aux Portes du Soleil en octobre 2015, c’est au tour de La Pierre Saint Martin d’obtenir le label Flocon Vert, première station pyrénéenne à le décrocher. Jacques Poulou, Responsable Qualité Sécurité Environnement Énergie, de la station de la Pierre Saint Martin semble satisfait des mesures prises par la station pour diminuer son impact: « Des résultats sont déjà mesurables sur La Pierre avec une diminution de près de 5% de la quantité d’énergie nécessaire à la production d’1 m3 de neige et de plus de 20% sur la consommation des bâtiments gérés par l’EPSA ».

Sachant que la course au Flocon Vert est ouverte à toutes les stations de notre globe, on peut espérer une sensible amélioration de la relation Homme-Montagne et pourquoi pas, une histoire aussi belle et durable que celle des Obama.

Pour plus d’infos: Flocon Vert & Mountain Riders

 

Leïla Rölli