1 DÉCHET PAR JOUR

Le challenge qui veut nettoyer la planète

Et si nous ramassions un déchet non organique par jour? C’est l’idée aussi simple que géniale d’Eddie Platt, l’homme qui a décidé de nettoyer la planète… en commençant par Marseille.

1 déchet par jour / 1 piece of rubbish

Prise de conscience. Tous ce que nous jetons dans nos rues, du mégot au chewing gum, en passant par les bouteilles en PET, canettes et emballages divers peuvent potentiellement être emportés par le vent et finir dans la nature. Durant leur interminable dégradation, ils empoisonneront les sols, les cours d’eau et la faune qui a déjà bien du mal à s’en sortir avec tous les pesticides qu’on lui impose. Et que dire de nos villes qui souffrent elles-aussi de ces actes d’incivilités quotidiens? N’est-il pas plus agréable de se promener sans grimacer de dégout en voyants des papiers gras virevolter au gré du vent?

Ed Platt qui refuse la fatalité a trouvé une solution à la portée de chacun: ramasser un détritus par jour et encourager son entourage à faire de même sur le principe de ces nombreux challenges lancés sur les Internets.

Un concept simple comme bonjour!

Chaque jour, on ramasse un déchet qu’on prend en photo et poste sur les réseaux sociaux en identifiant 5 amis afin de les inciter à faire pareil. Pourquoi? Pour l’effet boule de neige, pardi! Aujourd’hui, tous réseaux confondus, la communauté « 1 Piece of Rubbish » compte quelques 16’500 membres et a ramassé plus de 70 tonnes de déchets à travers le monde. Ed Platt qui voit les choses en grand s’enthousiasme: « Imaginez si 1’017’000 personnes ramassaient 1 déchet par jour en France? »

En plus du défi, l’anglais aux doigts verts et sa communauté organisent des ramassages de groupe. Ponctuellement, de nombreux bénévoles se réunissent pour nettoyer un lieu donné. Par exemple, dans la cité phocéenne, le Vieux Port et la colline de la Bonne Mère ont ainsi été débarrassés des montagnes de déchets qui les encombraient. Avec l’humour qui le caractérise, Eddie ajoute que cette action permet également d’entretenir sa souplesse, c’est donc tout bénéf’!

Et vous? Vous êtes prêts à relever le défi?

Plus d’infos sur:

Leïla Rölli