ECOTREE: INVESTISSEZ DANS LA DURABILITÉ

$$$ Le Bois de Quat'Mille Dollars $$$

Justice pour la gang du Bois d’Quat!

Combien sommes-nous à nous être insurgés devant « Les animaux du Bois de Quat’Sous » en voyant ces pauvres bêtes se faire déloger de chez elles par des bulldozers? Chaque épisode de ce dessin animé déprimant donnait lieu à un nouveau drame (la traversée de l’autoroute était particulièrement cruelle) et à une violente prise de conscience pour les petits spectateurs qui découvraient avec effroi les dégâts engendrés par l’Homme sur l’environnement. Nous étions tristes. Nous étions révoltés. Mais hélas, nous étions aussi impuissants.

Aujourd’hui, une entreprise bretonne donne le pouvoir à la génération « Bois d’Quat' » de rendre justice à la clique de Renard, Blaireau, Crécelles et leurs potes… et de faire fructifier quelques deniers par la même occasion.

EcoTree, planter des arbres et faire du profit… mais pas tout de suite.

Le concept d’EcoTree est simplissime mais bougrement malin! La jeune entreprise acquiert des terrains, forêts privées laissées à l’abandon ou zones à reboiser, et y plante des arbres qu’elle met en vente pour financer son activité. Attention, il ne s’agit pas d’un don symbolique mais bien d’un investissement réel.

L’arbre est « géolocalisable » et son propriétaire peut, à distance, en suivre la valorisation et avoir une estimation de la quantité de CO2 qu’il a absorbée. Lorsque l’arbre arrive à maturité, à l’âge de 20-30 ans, il est coupé et le produit de la vente reviendra entièrement à l’investisseur. À noter que si vous êtes sentimentalement attaché à un arbre, vous pouvez demander qu’il soit épargné.

Pourquoi c’est bien?

Investir dans le bois vivant a de nombreux avantages. D’une part, c’est une manière de compenser un peu ses émissions de CO2. De l’autre, cela permet de fournir un habitat et de la nourriture à de nombreuses espèces (coucou le Bois de Quat’Sous!) et donc de favoriser la biodiversité. Mais ne réduisons pas les forêts à de simples poumons ou abris!

« Les arbres stabilisent les sols, régulent l’hydrologie et protègent la nappe phréatique. Ils tempèrent les variations extrêmes du climat grâce à l’évapotranspiration et limitent localement les phénomènes climatiques extrêmes, comme les sécheresses et les inondations. »

C’est également un moyen de lutter contre le « braconnage » d’arbres protégés. Souvenez-vous du reportage de Cash Investigation « Razzia sur le bois » dans lequel on apprenait que le trafic de bois représente 11 milliards de dollars par an et que des forêts plus que centenaires, pourtant classées, étaient salement pillées par des sous-traitants de géants de l’ameublement planqués derrière des labels usurpés. EcoTree c’est aussi la promotion d’un bois « local » issu de forêts durables et une manière détournée de lutter, un peu, contre la déforestation dans d’autres contrées.

Aujourd’hui, plus de 10’000 arbres ont été plantés. En terme de CO2 absorbés, on avoisine les 230 vols Paris / New York.

Enfin, parce que c’est rentable. Placer son pécule dans un arbre est plus fructueux qu’une épargne conventionnelle puisque le rendement espéré est en moyenne de 2 à 4 % par an.  Rappelons que sur les 20 dernières années, un Français a reçu 1% de rendement sur son épargne, soit 4 fois moins qu’un américain, le taux de rémunération d’un livret A étant de 0,75 % en France. Maintenant, vous savez où placez vos billes… de bois!

Combien ça coûte?

La question que tout le monde se pose, y compris Jean-Pierre Pernaut! Un arbre se vend entre 15€ pour un jeune plant et 29€ pour un arbre plus ancien, selon l’offre actuelle. À savoir qu’EcoTree vient d’acquérir un massif de 10 hectares dans le Morbihan (Bretagne) et que de nouvelles essences seront bientôt proposées sur la boutique online.

EcoTree c’est qui?

EcoTree a été lancée par une bande de potes bretons amoureux de la nature qui voulaient trouver un moyen d’encourager et de récompenser la conscience écologique des citoyens. Baudoin le commercial, Erwan le financier et enfin Vianney, le forestier titulaire d’un master 2 en sciences politiques et relations internationales à l’ICES et d’un BTS en gestion forestière au CNPR. (Si comme moi vous n’êtes pas français et que ces acronymes ne vous disent rien, retenez simplement que Vianney n’est pas amateur en matière de gestion de forêts).

EcoTree c’est pour qui?

Pour tout le monde. Pas besoin de vivre en France pour devenir propriétaire d’un arbre. Et d’ailleurs, à l’approche de la fête des mamans, on ne saurait trop vous conseiller de lui offrir un arbre qui rapporte plutôt qu’un bouquet, « parce que les fleurs c’est périssable », comme le chantait Brel… et que les bonbons favorisent le diabète.

Plus d’infos sur: www.ecotree.fr

Leïla Rölli

GREEN SUNDAYS: RAZZIA SUR LE BOIS