14 GESTES POUR DES VACANCES PLUS VERTES

Détente et durabilité!

Les grandes vacances sont enfin là! Voici quelques conseils pour allier détente et écologie… ou comment se mettre vraiment au vert!

1. FAITES L’IMPASSE SUR LES PAILLES. En terrasse ou en club, commandez votre boisson en précisant que vous ne voulez pas de paille pour éviter qu’on vous en mette une d’office.

1 gramme de plastique = 1 gramme de pétrole.

 

2. SUS AUX EMBALLAGES. Préférez les glaces servies à la boule plutôt qu’en emballage individuel. En plus c’est meilleur et souvent moins chimique.

 

3. MANGER PLUTÔT QUE JETER. Choisissez votre crème glacée servie en cornet (pâte à biscuit gaufrée) plutôt que la version en pot cartonné jetable… et évidemment sans cuillère! Y a plus à manger pour le même prix, pourquoi s’en priver?

 

4. LE RÉFLEXE CLOPE. En randonnée ou à la plage, pensez à emporter un cendrier de poche, pour vous et vos potes. Ça évitera la pollution de milliers de litres d’eau, le chagrin des poissons et le désespoirs des oiseaux. La règle à respecter: pas de mégot dans les grilles d’égout. Les particules toxiques ne sont pas filtrées par les stations d’épuration et finiront immanquablement par polluer les cours d’eau.

 

5. ANTICIPATION! Gourdes, thermos ou bouteilles en verre, couverts et vaisselle réutilisables, serviettes lavables, tout ce que vous pouvez prendre avec vous, sont tout autant de déchets en moins!

 

6. MOBILITÉ DOUCE. Dans les grandes villes, la voiture est plus handicapante qu’autre chose. Renseignez-vous! Les touristes peuvent souvent acquérir des abonnements de métro/bus/tram ou train pour de courtes périodes. De plus en plus de cités proposent de louer des vélos: une jolie manière de découvrir la ville autrement.

 

7. ROAD TRIP. Et si vous louez un véhicule pour un road trip? Évitez à tout prix le diesel et privilégiez des voitures hybrides si possible, votre budget carburant sera nettement plus intéressant! Malheureusement, les camping bus sont majoritairement équipés de motorisation diesel, il faudra donc redoubler d’effort pour trouver la perle rare.

Une conduite douce est toujours plus économique qu’une conduite agressive… donc pas de violence, c’est les vacances!  Évitez de rouler les fenêtres ouvertes et d’installer un coffre de toit, cela augmente la résistance à l’air et par extension, la consommation.

 

8. COMPENSER. Partir en vacances c’est se déplacer et donc, à moins de partir en vélo ou à pied, c’est utiliser un transport qui consomme de l’énergie et émet, directement ou indirectement, des gaz à effet de serre. Pour alléger un peu son bilan, plusieurs petites astuces sont possibles comme, par exemple, se passer totalement de viande pendant toute la durée du séjour et dans les hôtels, garder la même serviette de bain plusieurs jours.

 

9. PENSER LOCAL. Les vacances c’est aussi le plaisir de la table. Profitez de découvrir les spécialités locales pour réduire le kilomètre alimentaire de votre assiette. En toute logique, les gambas à gogo en station de montagne, c’est pas l’idéal.

Évitez les fastfood qui servent leur mets dans des emballages jetables, préférez les épiceries et marchés de village aux grandes surfaces et, si votre programme le permet, partez à la découverte des producteurs du coin.

 

10. PROTECTIONS SOLAIRES. D’après une étude de l’EHP (Environmental Health Perpectives) menée par le Prof. Donovaro, les crèmes solaires conventionnelles ont un impact négatif sur les récifs coralliens. Nul besoin d’aller se baigner dans la mer pour que les produits toxiques soient diffusés dans l’eau, il suffit de se doucher et les poisons se diffusent via les canalisations. Privilégiez des produits BIO certifiés, c’est mieux pour les coraux et pour votre peau!

 

11. DES ACTIVITÉS ÉCO-RÉSPONSABLES. Les tours à dos d’éléphant, le jet-ski, les zoos pourris, les vols en hélicoptères, le quad dans le désert, bien des activités proposées aux touristes sont catastrophiques sur le plan écologique et éthique. Fuyez les attractions qui mettent à mal la biodiversité et l’environnement ou encouragent l’exploitation d’animaux. Préférez les randonnées, le pédalo ou le kayak, les via ferrata ou, pourquoi pas, le bénévolat dans un hospice pour éléphants!

 

12. ÉCOTOURISME & VOYAGES DURABLES. De nombreux sites proposent des vacances vertes. L’écotourisme est un concept dont le but est de protéger la nature en utilisant les revenus du tourisme. Vous pouvez vous référer à des sites comme « Voyages pour la planète » qui, depuis 10 ans, listent des destinations, excursions et des hôtels écologiques et solidaires partout dans le monde.

 

13. ATTENTION AUX SOUVENIRS EXOTIQUES!  Fossiles, coraux, ivoires, plantes…, animaux séchés, gri-gri et amulettes en corne, ossements, pendentifs en dents de requin ou sculptures en bois tropical. Non seulement vous risquez de sérieux ennuis à la douane, mais vous pourriez contribuer à l’extinction d’espèces et à mettre en péril les ressources naturelles du pays hôte.

Plus d’infos sur: WWF Souvenirs

 

14. RESTER DANS LE COIN POUR CONSOMMER MOINS. Pas besoin d’aller au bout du monde pour passer de belles vacances. À chaque région ses trésors et singularités. Voyager près de chez soi, c’est maîtriser son empreinte écologique et favoriser l’économie locale.

BONNES VACANCES!

Leïla Rölli