DIY: COMMENT J’AI FOIRÉ MON MASCARA MAISON

À ne pas faire chez soi!

La fabrication de produits maison n’est pas toujours gagnée d’avance, preuve en est avec mon principal échec, l’indomptable mascara.

Il y plusieurs années en arrière, quand je pensais toucher du doigt l’autonomie totale au niveau des cosmétiques, j’ai voulu fabriquer mon propre mascara. Plusieurs recettes simplissimes sur le net se vantaient d’avoir été approuvées par des générations de femmes.

Je me lance donc, plus que confiante, ne me doutant pas que le karma allait rapidement me remettre à ma place.En théorie, la recette est facile, en pratique elle est presque aussi éprouvante qu’un championnat de kick boxing.

Première round

Il faut carboniser une dizaine d’amendes avec un briquet afin qu’elles deviennent couleur ébène. Cette première étape est déjà une épreuve en elle-même : environ 5 minutes pour rendre une amende noire à cœur, juste le temps de se bruler les doigts, et de se choper une crampe du pouce préhenseur. Plus que 9… Après cette première suée, j’essaie de ne rien regretter et continue sur ma lancée.

Deuxième round

Il faut pilonner ces chères amendes dans un mortier, jusqu’à obtenir la poudre la plus fine possible. Facile même si le nettoyage du mortier le sera un peu moins.

Troisième round

Ajouter de l’huile de ricin, pour sa viscosité et ses propriétés nourrissantes des cils, cheveux et autres poils en tous genres. Je reprends confiance avec une texture qui n’est plus très loin de celle des mascaras industriels!

Quatrième et dernier round

Fourrer le tout, le plus adroitement possible, dans un contenant à mascara neuf et vide. En effet, il est (quasi) impossible d’offrir une deuxième jeunesse à un tube usagé.

Après deux bonnes heures de lutte, vient le moment tant attendu de l’essayage. J’applique mon mascara fraîchement terminé sur l’oeil droit, afin de pouvoir comparer la différence avec l’autre.

Résultat

(presque) aucune différence entre les deux yeux…et un mascara qui ne sèche jamais sur les cils (coucou les yeux de panda). Je m’incline, battue par KO par un mascara invincible.

Heureusement, les recettes foireuses sont beaucoup moins fréquentes, même si nous ne les oublions pas. Il faut être indulgent avec soi-même et aller de l’avant avec des recettes qui réussissent.

Fanny Desfray