LE CALENDRIER DE L’AVENT PARFAIT QUI N’EXISTE PAS

Les billets de Virginie "Avec Panache"

Qu’on se le dise d’entrée, le calendrier de l’Avent parfait écologiquement parlant n’existe pas. Ou plutôt, il ne devrait pas exister pour garder notre ligne directrice du minimalisme intacte.

Mais voilà, en tant que maman et étant habituée à cette jolie tradition d’avant Noël, je me casse la tête depuis quelques jours pour concevoir un calendrier chouette pour les enfants mais aussi un peu pour la planète. Non parce qu’en cinq ans, j’ai eu l’occasion de tester quelques variantes pas toujours écolo ni très cools pour mes enfants.

 

La première année, il était simplement exclu de proposer un chocolat chaque matin pendant un mois à ma fille qui en avait 14. J’avais méticuleusement choisi un petit jouet pour chaque jour. Résultat des courses: ce calendrier nous avait coûté la peau des fesses et le seul jouet ayant survécu aux années est une boite à musique Barbapapa. L’idée était également très mercantile, je vous l’accorde. Bref, je suis passée ensuite au calendrier des choses utiles ou nécessaires.

Oui, les enfants ont pris nettement moins de plaisir à recevoir des chaussettes ou autres brosses à dents.

Ma cote de maman a même été revu à la baisse durant cette période… Pourtant, je trouvais intelligent d’allier les petites surprises aux accessoires nécessaires. Alors, l’année passée, j’ai testé autre chose: offrir du temps.

Ou plutôt des instants tous ensemble, des sorties. Une idée absolument pas commerciale, plutôt minimaliste et très tendance. La période s’y prête plutôt bien et beaucoup d’activités sont organisées pour les enfants. Mais j’avais aussi réfléchi à des activités plus légères, comme cuisiner du pain d’épices avec eux par exemple. Cette idée-là ne rencontra pas non plus un succès incommensurable. Déjà, je me suis lamentablement plantée pour certaines idées; les enfants se souviennent encore très bien du St-Nicolas venu dans le village voisin, mais qui n’avait rien apporté pour eux car il fallait s’inscrire et que l’activité été réservée aux enfants du dit-village. Moment de solitude, je vous le jure et très mauvaise conscience en voyant la déception de mes deux petits loulous. Et les autres idées étaient aussi très banales pour eux. Cuisiner des gâteaux ensemble ou aller luger sont des sorties que nous faisons d’office.

Riche de ces années de loose maternelle en matière de calendriers de l’Avent, que fais-je donc faire cette année ?

Car même si un calendrier de l’Avent est un peu loin de mes valeurs écologiques, je crois que parfois, il faut savoir lâcher du lest et miser en premier sur la joie des enfants.

Je vais constituer un joyeux mélange des années précédentes, un compromis: de délicieux chocolats d’un confiseur biennois, des images rigolotes comme à l’époque, quelques bidules utiles mais écolo (je pense notamment à des pailles non jetables ou à de jolies serviettes en tissu), quelques sorties spéciales et rondement organisées mais aussi peut-être quelques jouets sympas. Vais-je enfin assurer?

Le succès sera-t-il au rendez-vous ? Réponse en janvier 😉

A bientôt,

Virginie

Vous aimez la prose de Virginie? Retrouvez-la sur son site: www.avecpanache.ch