INSTAGRAM CONTRE LA MALTRAITANCE ANIMALE SUR SELFIE

Johan Reboul, "Le Jeune Engagé"

Le Jeune Engagé, c’est Johan Reboul. Il a 18 ans, il est étudiant, végétarien, allergique à l’huile de palme et amateur de voyages. Régulièrement, il prend la parole sur En Vert Et Contre Tout pour parler d’écologie positive et nous présenter quelques pépites durables chinées aux quatre coins de notre planète bleue.

INSTAGRAM S’ENGAGE CONTRE LA MALTRAITANCE ANIMALE CAUSÉE PAR LES SELFIES

Depuis 2014, les selfies avec animaux sur Instagram ont bondi de 292% selon la société mondiale de protection des animaux. Une nouvelle tendance, très prisée chez les jeunes voyageurs voulant s’offrir de beaux souvenirs en s’immisçant dans le milieu naturel des animaux. Si, à premier abord, on peut considérer qu’il n’y a aucun mal à prendre une photo avec un animal, on constate qu’en réalité ces pratiques cachent une grande souffrance animale. Instagram a décidé de s’engager contre ce fléau.

Des animaux devenus objets à selfie

Quelle est la conséquence des selfies pour les animaux? Ce processus tout à fait anodin apparait pour l’animal comme une interaction forcée. Si ces photos étaient quelque chose d’exceptionnel, cela n’aurait aucun incident surtout que de nombreux animaux sont très affectueux et se prêtent volontiers aux câlins, comme les paresseux.

« Cependant, les animaux vivent mal le fait d’être sans cesse manipulés et peut causer un grand stress pour ceux-ci. Le touriste ne reste pas assez de temps sur le lieu pour constater que ces animaux sont sollicités sans répit. »

De plus, si l’action de prendre une photo n’est pas considérée comme un acte cruel, le business qui se cache derrière l’est entièrement. De plus en plus de pays tropicaux font face à une augmentation du taux de braconnage d’animaux exotiques. Ces actes criminels vont notamment nourrir le marché du tourisme en vendant des animaux souvent bébés pour être utilisés comme objets à selfie. Cela peut prendre la forme d’un singe enchaîné au bord de la route en Indonésie, tout comme un faux refuge pour tigres en Thaïlande. Notons que les pays asiatiques font face à de multiples controverses quant à la maltraitance des animaux, notamment l’exploitation d’éléphants pour les « balades » des touristes ou bien l’utilisation de tigres pour les selfies pour lesquels ils sont souvent drogués.

Que fait Instagram?

En constatant ce fléau, alimenté par la frénésie du like sur Instagram, la plateforme de partages de photos réunissant plus de 800 millions d’utilisateurs a décidé de s’engager. A partir d’aujourd’hui [ndlr: 12.7.2017], l’utilisation de hashtags* utilisant des mots-clés faisant référence à des animaux sauvages déclencheront automatiquement une notification informant les utilisateurs de la maltraitance animale qu’induisent ces mises en scène en apparence innocentes.

Par exemple l’utilisation du hashtag #koalaselfie déclenchera le message suivant :
« La maltraitance animale et la vente d’animaux en voie de disparition ou de certaines parties de leur corps n’est pas autorisée sur Instagram. Vous recherchez un hashtag qui pourrait être associé à des publications encourageant des comportements nuisibles pour les animaux ou l’environnement. »

Les utilisateurs pourront par la suite « en savoir plus » en cliquant sur un lien. La plateforme ne souhaite pas révéler la liste des mots-clés ciblés ne voulant pas causé des détournements de photos. Pour autant, tous les mots-clés faisant référence à la vente d’animaux sauvages sont visés.

Instagram s’engage suite à la révélation d’une enquête par National Geographic mettant en lumière un commerce illégal d’animaux sauvages pour répondre à la demande grandissante de selfies par les touristes. La plateforme souhaite aller encore plus loin en formant ses employés à reconnaitre des publications mettant en danger des espèces animales ( commerce, chasse, ..) et ainsi signaler toutes les publications promouvant la cruauté animale.

« Le Jeune Engagé » Johan Reboul

Un dauphin décède en Argentine après que des touristes se soient amusés à prendre des photos hors de l’eau.

 

Envie de découvrir l’univers du « Jeune Engagé »? Vite! Allez faire un tour sur son site: www.lejeuneengage.com

​Source : National Geographic.
Photo en tête d’article: Kirsten Luce National Geographic

​* Un hashtag est un signe(#) permettant de catégoriser une photo à l’aide de mots-clés : ( #Love #Indonésie #Fun #Summer #LeJeuneEngagé)