TERRE DES HOMMES NEUCHÂTEL RENONCE AUX BALLONS!

Un don contre les ballons

Heureuse nouvelle! Suite à nos sollicitations soutenues de ce jour, la section neuchâteloise de Terre des Hommes  annonce l’annulation du lâcher de ballons prévu ce dimanche 27 mai en ville de Neuchâtel (Suisse).

Patrice Neuenschwander, Président du groupe bénévole de Neuchâtel a répondu favorablement et très rapidement à notre demande et nous le félicitons pour cette prise de position.

Nous espérons que Terre des Hommes Genève suivra ce bel exemple et renoncera également à sa traditionnelle envolée de 5000 ballons prévue en octobre prochain et que les privés, les partis politiques, les entreprises et autres ONG suivront le mouvement!

Un don contre les ballons!

Nous invitons toutes les personnes qui le souhaitent à faire un don à Terre de Hommes Neuchâtel pour les féliciter pour cette belle initiative et les aider dans leur mission aussi admirable que nécessaire. Le notre vient d’être fait 🙂

(À l’aide d’un bulletin rouge)

TERRE DES HOMMES, 2000 NEUCHATEL, SUISSE

N° de Compte 20-1346-0

Mention Marche de l’Espoir – Stop Ballons

Nous souhaitons une belle réussite aux organisateurs et une belle journée à tous les participants!

Chers sportifs, sportives et familles,

Nous vous attendons nombreux le dimanche 27 mai 2018 à Neuchâtel à notre traditionnelle Marche de l’Espoir pour récolter des fonds en faveur des programmes santé mère-enfant de Terre des hommes.

Infos pratiques
Lieu : Neuchâtel, Jeunes-Rives
Date : Dimanche 27 mai 2018 – départs entre 10h et 17h
La Marche aura lieu par tous les temps
Animations : Maquillages, dessins… lâcher de ballons annulé 
Restauration : Plusieurs stands de nourriture et buvette
Parcours : Une boucle de 2 kilomètres, à pied, en rollers ou en trottinette

Inscriptions:
tdhneuchatel@gmail.com  ou sur place le jour même de la Marche

Les ballons sont-ils biodégradables?

Nous parlerons ici de deux différents types de ballons, ceux en latex synthétique et ceux en latex naturel.

Concernant les premiers, pas de doute à avoir.  Les ballons en latex synthétisé par polymérisation de dérivés pétroliers sont ni plus ni moins qu’un objet en plastique de plus. Pas bien!

Pour les seconds, la question mérite d’être posée. En effet, généralement vendus avec la mention « 100% biodégradables », ces ballons sont fabriqués à partir de latex naturel récolté par la « saignée » de l’écorce de l’hévéa, qu’on appelle aussi l’arbre à caoutchouc. En résumant rapidement, il s’agit d’un ballon d’origine végétale… mais attention!

On pourrait donc croire que, perdus dans la nature, ou au contact prolongé de l’eau, ils se dégraderont rapidement et sans impact. Mais à l’instar des emballages en « bioplastique », ils sont effectivement biodégradables, mais par procédé chimique en compostage industriel. En réalité, s’ils ne sont pas traités chimiquement, ces ballons mettront des plombes à se dégrader, contrairement à ce que le terme « biodégradable » laisse entrevoir. Au niveau moléculaire, c’est « moins pire » que le plastique classique, faut-il encore prendre le temps de récolter les ballons après usage et de les mettre dans la benne adéquate… ce qui semble assez compliqué lors de lâchers de ballons.

Le terme « biodégradable » est, dans ce cas précis, plus un argument de vente qu’autre chose.

Fragment de ballon en latex ressemblant à un poulpe © Balloons Blow

Lourd impact sur la faune

En France, entre les mariages, les anniversaires et autres manifestations, 1 million de ballons sont lâchés chaque année. En latex naturel ou en plastique, plusieurs millions de fragments de ballons sont dispersés dans la nature et peuvent être ingérés par les animaux qui finissent tôt ou tard par en mourir.

Autre problème, les ficelles peuvent entraver et étrangler oiseaux et autres petites créatures vulnérables. (Photos ci-dessous, je vous ai épargné les pires)

Vous l’aurez compris, même si les ballons de baudruche sont souvent associés à des événements joyeux ou à des actes militants (marches syndicales, défilés politiques) ils peuvent avoir des conséquences dramatiques. Malheureusement, bien des gens qui organisent et participent aux lâchers de ballons ne sont tout simplement pas conscients de leur impact. N’hésitez pas à informer votre entourage et votre municipalité… il y bien d’autres manières de manifester ou de célébrer sans polluer!

Leïla Rölli

Albatros à pieds noirs mort entravé par des ballons et leur cordon en coton Zmudowski Beach, California.
Photo: C.Miller/P. Brown (BeachCOMBERS) © Balloons Blow
Un guillemot sauvé par chance. Farne Islands National Trust, UK. Photo: David Steely  © Balloons Blow
Cinta, une otarie à fourrure qui a eu de la chance d’être libérée de rubans attachés à des ballons par le Centre des Mammifères Marins à Sausalito, en Californie. Photo: Sue Pemberton © Balloons Blow