MINE D’OR EN GUYANE: CATASTROPHE SOUTENUE PAR MACRON

Le Jeune Engagé nous parle de ce désastre écologique et nous invite à signer la pétition qui s'y oppose

Le Jeune Engagé, c’est Johan Reboul. Il a 19 ans, il est étudiant, végétarien, allergique à l’huile de palme et amateur de voyages. Régulièrement, il prend la parole sur En Vert Et Contre Tout pour parler d’écologie positive, de déforestation aussi, et nous présenter quelques pépites durables chinées aux quatre coins de notre planète bleue.

La mine d’or en Guyane, la catastrophe

écologique du gouvernement.

Depuis des mois maintenant, les promoteurs de Montagne d’Or et les opposants s’affrontent sur le projet d’extraction minière aurifère en Guyane. Soutenu par le Président Macron depuis sa campagne électorale, ce projet est en passe de voir le jour. Pourtant, les écologistes et les autochtones de Guyane dénoncent une catastrophe écologique pour cette région française. 

Avec plus de 800 hectares, ce projet très controversé sera la plus grosse extraction minière jamais creusée en France. Pour sa réalisation, une route de plus de 125 km sera construire traversant la forêt pour pouvoir commencer l’extraction dès 2022. Cette extraction sera très polluante car du cyanure sera utilisé pour extraire l’or de la roche. L’association WWF évoque que la CMO, l’entreprise responsable, prévoit d’utiliser 57 000 tonnes d’explosifs et 46 000 tonnes de cyanure. Une véritable catastrophe environnementale.

De l’autre coté, la compagnie minière défend le projet en évoquant la création de 3 750 emplois dans une région où le chômage atteint 30%. De plus, ceux-ci évoquent la nécessité de combattre l’orpaillage illégal dans le pays. Toutefois, Yanuwana Tapoka, chef guerrier de la jeunesse autochtone  se désole que les « terres amérindiennes s’appauvrissent pour que d’autres s’enrichissent » (Le Parisien).

En effet, le promoteur du projet est un consortium russo-canadien qui bénéficiera des rentes de cette mine, soit plus de 600 millions d’euros sur 12 ans. Un petit souvenir d’un passé violent que l’on appelle la colonisation non? Il semblerait que nous n’en avons pas fini avec l’auto-proclamation des richesses par les occidentaux sous couverts de créer de l’emploi.

Une fois de plus, ce projet minier à tout faux : catastrophe environnementale, pillage des ressources de la Guyane pour des investisseurs privés, non résolution du problème de l’orpaillage illégal. Comment le gouvernement français peut-il être en accord avec un projet si peu rentable pour la planète, si nous osons regarder un peu plus loin que les 10 prochaines années à venir?

Déjà 248 000 personnes ont signé la pétition ci-dessous!

Président Macron, non à la mine d’or industrielle en Guyane

 

 

« Le Jeune Engagé » Johan Reboul

Envie de découvrir l’univers du « Jeune Engagé »? Vite! Allez faire un tour sur son site: www.lejeuneengage.com

Sources : Enquête Le Parisien / Politis / SauvonsLaForêt (photo)