FEUX D’ARTIFICE: DES ÉTOILES PLEIN LES YEUX, MAIS À QUEL PRIX?

Cloé nous parle d'une de ces nombreuses traditions qui riment avec pollution

Cloé de greeneat_ch est notre référence en matière de style de vie vegan. Dans ce nouvel article, elle s’attaque à un sujet sensible: les feux d’artifices. Au nom des traditions, on s’autorise de sournoises pollutions. Explications.

 

« Allez viens, on va voir les feux d’artifice »


« Ahh les feux du 1er août, quelle belle tradition ! »



 

Les feux d’artifices, c’est LE spectacle que l’on sert à toutes les sauces : fêtes nationales, fêtes villageoises, mariages, commémorations etc. 

On a probablement tous un souvenir de l’état d’émerveillement dans lequel on était en allant voir des feux d’artifice lors d’une quelconque occasion en étant petit. 

Mais, pourquoi un article sur ces feux si beaux qui nous mettent des étoiles plein les yeux ? Eh bien malgré leur beauté et le fait qu’ils soient devenu une tradition pour célébrer nos fêtes nationales, ils sont une vraie catastrophe pour l’environnement, les animaux, ainsi que pour nous-mêmes.

Avec le réchauffement climatique et les périodes de sécheresse qui se font de plus en plus présents, il est temps de se poser les bonnes questions sur la réelle « utilité » des feux d’artifice.

Je vais donc essayer d’être objective et de vous en présenter les aspects positifs et négatifs. Bon, quand même la Confédération nous sort ce genre de choses : « Environ 1700 tonnes de feux d’artifice sont vendues chaque année en Suisse (en moyenne pour la période 2013-2017) selon les estimations de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV), dont près de 450 tonnes d’éléments pyrotechniques qui dégagent 310 tonnes de poussières fines dans l’atmosphère. », j’ai l’impression que c’est mal parti pour le positif…

 

NÉGATIFS

– Les animaux

Les détonations apeurent les animaux et les font fuir. Si vous avez des animaux de compagnie, ne les laissez pas seuls chez vous sans précautions, ni dehors ! Beaucoup s’enfuient à cause des bruits. Le mieux est de rester chez vous avec eux, les volets fermés pour minimiser le bruit. Le problème est tellement grand que dans certains refuges, des bénévoles viennent durant les feux pour caresser et calmer les animaux.

Dans la nature, certains oiseaux en quittent leurs nids, causant un problème de reproduction… Et il y a même plus horrible, puisque lors de gros feux d’artifice, les oiseaux sont tellement effrayés qu’ils se mettent à voler bas et à se rentrer les uns dans les autres et en meurent… J’ai reçu deux témoignages de personnes ayant observé ce triste phénomène sur plusieurs dizaines d’oiseaux lors de célébration en Suisse et en France. Cette problématique n’est bien entendu pas relayée dans les journaux (on a mieux à faire que de parler d’oiseaux morts un jour de fête nationale…). Mais aux USA, la mort de 5000 oiseaux lors de feux d’artifice en Arkansas avait fait parler d’elle : Mass bird deaths end fireworks displays.

 

– Matériaux

On n’y pense pas vraiment, mais de quoi sont faits les feux d’artifice ? « On estime que, en moyenne, la moitié des éléments pyrotechniques (250 tonnes) sont formés de poudre noire, un mélange typiquement composé de 75 % de nitrate de potassium, de 15 % de charbon de bois et de 10 % soufre. » 

Oh du charbon ! Au top ! Et en plus de ça, pour en faire ressortir des couleurs, ce sont d’autres métaux et composants qui sont utilisés : cuivre, calcium, fer, magnésium etc. Ça fait pas mal de matières premières dont l’extraction et la fabrication n’est pas des plus eco-friendly…


- Particules fines

Le cocktail d’ingrédients utilisés est passablement nocif pour l’environnement et nous-mêmes ! Des études ont mesuré les émissions de particules fines après des feux d’artifice et les résultats sont choquants : « […] la concentration moyenne en particules fines (PM 2.5) augmente de 42 à 370 %. Dans les 2 heures suivant les spectacles, la concentration est jusqu’à 4 à 5 fois plus élevée qu’habituellement. Les taux dépassent d’ailleurs largement les taux enregistrés lors des pics de pollution liés à la circulation automobile. ».

Des chiffres plus parlant ? Les célébrations du 14 juillet à Paris représentent 30 tonnes de poudre, soit 14.7 tonnes de Co2, ce qui correspond à 91 000km en voiture…
Oui oui, les feux d’artifice sont pires que le smog. Mais bon, c’est beau et ça ne nous agresse pas les poumons tous les jours, donc pourquoi s’en priver… ?


- Déchets

Il en résulte des déchets qui ne sont, la plupart du temps, pas entièrement ramassés et qui finissent dans les lacs/mers/océans (lieu préféré pour que la magie soit encore plus grande) ou par terre. Ces déchets sont bien évidemment dangereux pour la faune, mais causent aussi un problème de pollution ! Si un mégot pollue 500l. d’eau, je vous laisse imaginer pour des feux d’artifices… En plus de cela, certains éléments utilisés pour la fabrication des feux seraient cancérigènes voire potentiellement radioactifs.


- Pollution lumineuse

Les feux d’artifices, ça met des étoiles plein les yeux, certes, mais ça empêche de voir les VRAIES étoiles. De la pollution lumineuse en vois-tu en voilà!

– Incendies et blessures

Avec les épisodes de sécheresse qui sévissent de plus en plus ces derniers temps, on se passerait bien des gros risques que représentent les feux d’artifice ! (Plusieurs communes ou cantons ont d’ailleurs pris des mesures en les interdisant aux privés, voire même entièrement). Les feux engendrent également une bonne quantité de blessures chaque année, de la simple petite brûlure aux accidents plus graves, parfois mortel, les feux d’artifice manipulés par des particuliers font de nombreuses victimes.

– Coûts

Ah et l’argument que l’on entend le plus : « on les paie avec nos impôts! ». C’est vrai, les feux d’artifices sont un pur gouffre financier. Certains feux du 1er août carburent à plus de 3000.-/minute…  Un peu cher pour le spectacle, non? Ils sont très souvent sponsorisés par de grosses entreprises, mais celles-ci feraient mieux de dépenser autant pour soutenir des projets écologiques, du greenwashing, certes, mais utile…

POSITIF(S)

– Le spectacle : C’est beau et ça met des étoiles plein les yeux.
Bon, je crois avoir été assez objective et le résultat est assez criant : il serait bien plus logique d’arrêter, voire de limiter au maximum les feux d’artifice et trouver d’autres spectacles tout aussi grandioses pour célébrer nos évènements.

 Sérieusement, pourquoi s’évertuer à perpétrer des « traditions » qui sont autant dommageables que ça alors que la planète, notre environnement se détériorent de plus en plus ?

Loin de moi l’idée de vouloir abolir les fêtes nationales, mais autant célébrer ça d’une manière respectueuse de l’environnement et préserver notre beau pays, non ? 

Un moyen bien plus simple pour se mettre plein d’étoiles dans les yeux serait d’agir contre la pollution lumineuse et de lever les yeux au ciel plus souvent. Si la nature nous met un spectacle pareil à disposition, autant en profiter !

Et pour les plus patriotes d’entre vous pour qui il faut absolument fêter certains évènements de manière grandiose et pour qui la fin des feux d’artifice est absolument inenvisageable, croyez-moi, il existe des tonnes d’alternatives bien moins énergivores, polluantes et nocives pour la faune :

  • Jeux de lumières

  • Projection sur des bâtiments

  • Spectacles mettant en scène des artistes

  • Shows musicaux

  • Cortèges

  • Etc.

 

 

Tout autant de manières de célébrer qui, en plus d’être belles, ne mettent pas en danger la flore et la faune et ne détériorent pas notre pays !

 Alors à quand des décisions prises par des communes ou des cantons pour promouvoir des manières de célébrer plus respectueuses de la flore, de la faune et de nos poumons ?

C’est pareil que pour les lâchers de ballons, on est ébahi par le spectacle et on ne se rend pas compte que ces quelques minutes causeront des morts et une pollution non-négligeable !

J’espère vraiment que vous regarderez maintenant les feux d’artifice d’une autre manière – encore mieux, que vous ne les regarderez plus du tout – et que vous informerez votre entourage et la commune ou le canton dans lequel vous vivez sur les dangers d’un tel spectacle ! N’oubliez pas de mentionner des alternatives pour ne pas vous faire traiter d’anti-patriotiste 😉

D’ici là, bel été et bon 1er août aux suisses qui me lisent !

À bientôt pour un nouvel article !

Cloé Dutoit

Retrouvez toutes les recettes de Cloé (in english, please!) sur son site:

Greeneatch.wordpress.com et sur son compte Instagram