CAPRI-SUN: FLÉAU ÉCOLO & OVERDOSE SUCRÉE

Un produit à bannir, pour la santé de nos enfants et celle de la planète.

Capri Sun c’est seulement 12% de fruits à base de concentré et 19 grammes de sucre… et une quantité astronomique de déchets, pailles comprises!

Désastre pour la planète

Chaque année rien qu’aux USA, on estime que 1.4 millions de ces berlingots mous sont jetés dans des décharges ou dans la nature. Emballages mis bout à bout, cela représente une longueur suffisante pour faire près de 5 fois le tour de la Terre (121’527 miles)… ou la moitié de la distance Terre-Lune. Or, les pochettes de Capri-Sun sont constituées de différentes couches d’aluminium et de plastique, ce qui les rend très difficiles à recycler.

Aux États-Unis, seuls 2% de ces berlingots sont collectées pour être recyclés, principalement via TerraCycle, qui réutilise des emballages et des produits difficiles à recycler dans des articles tels que des cabas et des fourres pour ordinateurs portables.

À nouveau, le souci est que ces emballages sont conçus pour un usage unique, ce qui nécessite un apport constant d’énergie, d’eau et d’autres ressources naturelles (y compris des plastiques dérivés de combustibles fossiles non renouvelables) pour fabriquer de nouveaux emballages en continu et assouvir la demande croissante de Capri-Sun sur le marché mondial. Les ventes de Capri-Sun ont d’ailleurs connu une augmentation de 20% en 2017, 24% en 2016. Selon l’institut Nielsen, 213 millions de poches de la boisson aromatisée ont été vendues rien qu’en France en 2016.

Résultats? Les Capri-Sun sont particulièrement bien représentés dans le vaste univers des déchets sauvages. En étant un peu attentifs lors de vos promenades, en ville, à la plage ou en campagne, vous verrez qu’il n’est malheureusement pas rare d’en rencontrer. À ce propos, de nombreux acteurs du changement dénoncent régulièrement le nombre alarmant de Capri-Sun constamment jetés au sol. L’une de ces dernières publication a été diffusée sur la page de nos amis de Leo not Happy. En effet, dans le cadre du World Clean Up Day 2018, le collectif bruxellois a ramassé plus d’une soixantaine d’emballages de Capri-Sun en une seule journée:

Trop de sucre pour les enfants

Les premiers consommateurs de ces boissons très très sucrées sont évidemment les enfants. Par manque d’informations, les parents sont nombreux à en acheter, pensant donner un produit sain à leurs bambins… merci le healthwasching exercé par la marque allemande, qui est par ailleurs distribuée par Coca Cola Entreprises dans le monde entier. (Indice chez vous!)

En juin 2017, l’ONG de défense des consommateurs Foodwatch, attribuait un E à Capri-Sun, soit la plus mauvaise note possible de son système d’étiquetage nutritionnel (Nutri-score).  L’association dénonce la concentration astronomique de sucre présente dans les berlingots mous ainsi que son marketing visant les plus jeunes et induisant les parents en erreur.

Vantée comme une « boisson aux fruits et à l’eau minérale » et véhiculant l’idée d’une boisson saine, une dose de Capri-sun (200mL) ne contient en réalité que 12% de jus de fruit pour 19 grammes de sucres, soit presque autant que dans un verre de Coca Cola de 2dl.

« Les boissons à forte teneur en sucre telles que Capri-Sun représentent un véritable problème de santé publique. En 1980, seuls 5% des petits Français âgés de 3 à 7 ans étaient en surpoids, aujourd’hui 1 enfant sur 6 (17%) présente un excès de poids ou une obésité. Les produits comme Capri-Sun qui contiennent des quantités ahurissantes de sucre portent une lourde responsabilité dans ce phénomène. Et pourtant, la marque mise sur un marketing s’adressant directement aux enfants, au mépris des conséquences à long-terme que peut avoir une consommation excessive de sucre sur leur santé ». www.foodwatch.org

Ces 19 grammes de sucre représentent à peu de choses près, l’apport quotidien recommandé par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).  Entre caries, surpoids ou encore troubles hépatiques comme la « maladie du soda, ou maladie de Nash« , la consommation régulière de boisson aussi sucrées constitue un réel danger pour la santé.

Selon Alexandre Poncet, directeur de la communication du groupe, Capri-Sun entend diminuer la teneur en sucre de ses produits d’ici 2020. C’est toujours trop et ça ne règle en aucun cas les problèmes liés à l’emballage.

Pour votre santé, celle de vos enfants et pour l’environnement, préférez une gourde réutilisable avec du vrai jus de fruit ou de l’eau du robinet, tout simplement.

Leïla Rölli

Sources: www.nrdc.orgwww.foodwatch.org