FRANCE: Des centaines de militants ont manifesté contre l’huile de palme dans le carburant

Le Jeune Engagé revient sur cette mobilisation qui a eu lieu le 12 janvier 2019

Le Jeune Engagé, c’est Johan Reboul. Il est étudiant, végétarien, allergique à l’huile de palme et amateur de voyages. Régulièrement, il prend la parole sur En Vert Et Contre Tout pour parler d’écologie positive et nous présenter quelques pépites durables chinées aux quatre coins de notre planète bleue.

Ce samedi 12 janvier 2019, il n’y avait pas que les gilets jaunes qui étaient mobilisés en France. En effet, plus de 380 militants écologistes ont mené 27 points de rassemblement pour sensibiliser sur l’huile de palme dans nos carburants. Ils ont investi les stations-service, le plus souvent celles de Total, pour dénoncer la volonté de la multinationale d’incorporer plus de 500 000 tonnes d’huile de palme dans son carburant. Cela représente une augmentation de 62% de l’importation française en huile de palme. Une réelle catastrophe environnementale. 

Tout commence dans les années 2010, où des avancées technologiques permettent de fluidifier l’huile de palme pour l’incorporer à l’essence ou au gasoil. Cette huile va remplacer l’huile de colza ou encore de betteraves. La présence de ces huiles n’explique pas une baisse de coût pour les entreprises mais cela répond à une législation qui impose la présence d’un minimum de 7% d’agro-carburants dans nos réservoirs. Si cela n’est pas respecté, l’entreprise se doit de payer le TGAP, la taxe générale sur les activités polluantes. Dans un premier temps, cette loi favorisait l’utilisation d’huiles végétales permettant de faire baisser les émissions de particules fines et l’utilisation d’énergies fossiles.

Cependant, avec l’arrivée de l’huile de palme, cette loi n’a plus aucun sens car la pollution causée par les plantations de palmiers à huile sont bien supérieurs à celle causée par le carburant traditionnel (environ trois fois supérieur selon Les Amis de la Terre) .

Nous connaissons bien aujourd’hui les destructions causées par l’huile de palme : déforestation massive en Indonésie et en Malaisie, feux de forêts, menace ultime pour la faune et la flore, non respect des droits du travail pour les paysans etc. Cette huile est une véritable bombe a retardement pour les pays producteurs. Les dégâts causés par celle-ci seront bientôt irréversible. En 2020, on estime que les orangs-outans sauvages  pourraient disparaitre. Si la fameuse pâte à tartiner est devenue le symbole de ce combat, il est important de rappeler que 75% de l’huile de palme importée en France finit dans nos réservoirs.

Ce samedi, une action menée par le groupe Facebook « Agir contre l’huile de palme » accompagné de ANV COP 21 ainsi que Les Amis de la Terre ont interpellé les citoyens français sur cette huile destructrice.

Une action cruciale compte tenu de la décision imminente de la Commission Européenne qui doit trancher, dans les prochaines semaines, sur l’incorporation de cette huile dans nos carburants. 

 

« Le Jeune Engagé » Johan Reboul

Envie de découvrir l’univers du « Jeune Engagé »? Vite! Allez faire un tour sur son site:

www.lejeuneengage.com