3e ÉDITION DU DÉFI « FÉVRIER SANS SUPERMARCHÉ »

Nous étions plus de 20'000 l'an dernier!

Après le succès de l’opération collective « Février sans supermarché » de 2017 et 2018, on remet ça en 2019!

Le but de ce défi? Encourager les commerces indépendants, redécouvrir les épiceries de quartier, soutenir les petits producteurs, favoriser la vente en vrac et le commerce local, repeupler les marchés ou encore réapprendre à n’acheter que l’essentiel. Mais c’est également l’opportunité de faire savoir aux grandes surfaces que nous ne sommes pas d’accord avec le sur-emballage, le kilomètre alimentaire qui explose les scores ou les politiques de prix qui écrasent les petits producteurs.

EN 2018, PLUS DE 20’000 PERSONNES EN SUISSE ET EN FRANCE ONT PARTICIPÉ AU DÉFI!

Pour faciliter la démarche des participants, différents groupes et événements régionaux Facebook se mettent en place. Ces plateformes d’échange permettent à chacun de solliciter l’aide des autres membres, de partager conseils, recettes et bonnes adresses de sa région afin d’encourager les producteurs locaux, les commerces indépendants et susciter une réflexion sur notre mode de consommation. « Février sans supermarché » est avant tout un défi solidaire! Nous ne recevons aucun financement et notre travail est bénévole.

Faire au mieux !

  • Il ne s’agit pas d’un boycott, (le nom du groupe étant inspiré de défis individuels lancés par des journalistes), mais de réapprendre à varier les sources d’approvisionnement. L’essentiel est de favoriser le circuit court au mieux de ses possibilités. 

 

  • Vous êtes totalement étranger.ère au concept et avez peur de ne pas y arriver? Et si vous commenciez en allant juste acheter le pain régulièrement chez votre boulanger ou en allant au marché une fois par semaine?

 

  • Peur pour les finances? De nombreux témoignages de participants aux premiers défis assurent avoir dépensé moins et mieux. En effet, en remplaçant le jetable par du durable (une gourde à la place de nombreuses bouteilles en PET par exemple) en ne cédant pas au marketing de la grande distribution, mais également en brisant le cliché que seuls les supermarchés pratiquent des prix abordables, on se rend compte qu’écologie rime souvent avec économie.

 

  • Voici un comparatif établi par une épicerie en vrac à Bienne (Suisse):

 

Voici les groupes et événements déjà mis en place, n’hésitez pas à y adhérer et à inviter vos connaissances!

SUISSE

Bienne sans supermarché

La Broye sans supermarché

La Côte (VD) sans supermarché

Fribourg sans supermarché

Genève sans supermarché

Jura / Jura Bernois sans supermarché

Lausanne sans supermarché

Neuchâtel sans supermarché

Nord vaudois sans supermarché

La Riviera (VD) sans supermarché

Valais sans supermarché

Val-de-Travers sans supermarché

Zürich sans supermarché

 

FRANCE

Ain sans supermarché

Alpes de Haute-Provence sans supermarché

Alpes Maritimes sans supermarché

Aquitaine sans supermarché

Ariège sans supermarché

Bouches-du-Rhône sans supermarché

Bourgogne sans supermarché

Bretagne sans supermarché

Drôme sans supermarché

Franche-Comté sans supermarché

Le Gers sans supermarché

Grenoble sans supermarché

Hautes-Alpes sans supermarché

Haute-Savoie sans supermarché

Languedoc-Roussillon sans supermarché

Lille / Hauts-de-France sans supermarché

Limousin sans supermarché

Loir-et-Cher sans supermarché

Loire Atlantique sans supermarché

Région lyonnaise sans supermarché

Maine et Loire sans supermarché

Midi-Pyrénées sans supermarché

Moselle sans supemarché

Normandie sans supermarché

Paris / Île de France sans supermarché

Picardie sans supermarché

La Réunion sans supermarché

Sud / PACA sans supermarché

Saint-Etienne sans supermarché

Savoie / Tarentaise sans spermarché

Strasbourg sans supermarché

Val d’Argent sans supermarché

Var sans supermarché

Vaucluse sans supermarché

Les Vosges sans supermarché

 

BELGIQUE

Andenne sans supermarché

Anvers sans supermarché

Braine-Le-Comte sans supermarché

Bruxelles sans supermarché

Charleroi sans supermarché

Gand sans supermarché

Genappe sans supermarché

Leuven / Louvain sans supermarché

Liège sans supermarché

Mechelen / Malines sans supermarché

Mons sans supermarché

Namur sans supermarché

Nivelles sans supermarché

Ottingnies Louvain-La-Neuve sans supermarché

Philippeville sans supermarché

Tournai sans supermarché

Wavre sans supermarché

 

Si vous voulez créer un groupe pour votre région, il suffit de nous envoyer un message ici: coucou [at] envertetcontretout.ch

 

 

L’HISTOIRE DU DÉFI

Depuis plus de 30 ans

Des citoyennes et citoyens ont décidé de boycotter les supermarchés en raison des différents scandales alimentaires qui rythment l’industrie agroalimentaire ou pour soutenir les petits producteurs et commerces indépendants écrasés par la grande distribution.

2007

En Angleterre, la rubrique Femail du Dailymail défie trois de ses journalistes « très actives » de vivre 40 jours sans supermarché. Toutes trois ont constaté avoir moins dépensé en s’approvisionnant au marché, chez les artisans ou à la ferme plutôt qu’en supermarché.

2016

En France, Mathilde Golla, journaliste au Figaro se lance dans une expérience d’un mois sans supermarché qui se prolongera en 100 jours. La motivation de la jeune femme était de trouver une solution à la crise agricole en se passant de la grande distribution, même en habitant en plein Paris. Novice de la « slow consommation », la journaliste demande l’aide des internautes qui n’ont pas été avares en conseils et astuces. Résultat de cette grande enquête collaborative: Mathilde Golla consomme mieux sans dépenser plus! Elle a appris à fabriquer certains produits d’entretien et cosmétiques elle-même et a radicalement modifié ses habitudes de consommation, et ce, de manière durable.

2017

L’idée d’un défi collectif nait sur un petit groupe régional de consommation durable neuchâtelois (en Suisse). En Vert Et Contre Tout, basé à Neuchâtel, décide d’étendre le défi à toute la Suisse romande en créant des groupes cantonaux administrés par des bénévoles engagés sur Facebook. Rapidement, les participants s’échangent adresses et conseils pour s’entraider durant tout le mois. À notre connaissance, c’était la première fois qu’une telle action était menée. 800 personnes s’étaient inscrites.

2018

Arbolife, l’annuaire éthique suisse rejoint l’organisation. Alors que divers événements sont créés en Suisse romande, En Vert Et Contre Tout organise des événements en France voisine. De fil en aiguille, les demandes se multiplient et de la Haute-Savoie à la Bretagne en passant par Paris ou Bordeaux, ce sont plus de 20’000 personnes qui se sont engagées à favoriser une économie en circuit-court.

2019

Après le succès des deux premières éditions, le défi est reconduit avec le soutien de nombreux acteurs du changement et médias engagés comme:

Mr MondialisationLa Relève & La PesteLe Biais VertLe Jeune Engagé – Avec Panache- le blogLausanne en VracLumaiPermavenirSortez Tout VertÇa commence par moi

 

Leïla Rölli