Le WWF perd la tête : Poitrine de dinde et autres produits carnés sous plastique

Mariage ONG & supermarchés, le bon sens absent de la liste des invités

Ce n’est pas la première fois que le WWF se retrouve, malgré lui, être la star d’un de nos articles à cause de ses frasques. En effet, l’organisation environnementale au panda nous avait déjà gratifiés, entre autres, de fraises espagnoles non BIO emballées sous plastiques et de financement de milices armées, sans compter son historique plutôt macabre et peu axé défense des animaux.

Mais aujourd’hui, si nous avons considéré qu’il était nécessaire de reparler de WWF, c’est du fait d’une découverte qui nous a tout bonnement fait se dresser nos cheveux sur nos têtes :

WWF Allemagne fait la promo de charcuterie de dinde en forme de panda sous son nom !!

Oui, vous avez bien lu. La marque au panda collabore avec des grandes-surfaces allemandes pour vendre de la charcuterie et autres produits carnés – biologiques, certes – à son effigie, en les considérant comme « durable ».

Enfants ciblés

Concernant la charcuterie en forme de panda, on vous laisse admirer la liste des ingrédients traduite par nos soins pour l’occasion : 64% de viande de dinde*, 14% de viande de poulet*, eau, dextrose*, sel, tomates*, stabilisant : citrate de sodium ; extraits d’épices, panais*, oignon*, antioxydant : acide ascorbique ; conservateur : nitrite de sodium. *issus de l’agriculture biologique contrôlée.

Une manière d’attirer les enfants à consommer des produits industriels carnés qui, en plus de ne pas être recommandés(ables) d’un point de vue santé, sont clairement nuisibles pour l’environnement ! Certes, la viande est BIO, mais cela reste un produit issu de l’exploitation animale, enrichi en nitrite de sodium, qui plus est sous plastique et provenant d’une grande surface.

Photo: Edeka.de

Des crevettes et du bœuf haché validés par le panda

Nous ne vous ressortirons pas tous les chiffres ici, mais référez-vous seulement à nos nombreux articles à ce sujet (tiens et ceux du WWF aussi. Hypocrisie quand tu nous tiens…).

Mais ce produit n’est de loin pas le seul très « limite » sur lequel le WWF appose son logo dans les grandes surfaces allemandes, puisqu’en étoffant un peu nos recherches, nous sommes tombés sur des produits plus aberrants les uns que les autres :

Des crevettes black tiger, des pains précuits, des myrtilles surgelées canadiennes/serbes, du gouda en tranches, du salami en barquette … et même de la viande hachée de porc et de bœuf alors que le WWF martèle depuis des années que nous devons réduire notre consommation de viande. C’est à n’y rien comprendre.

Le WWF s’est-il transformé en label sans queue ni tête ?

Ça en a tout l’air et on ne sait pas vraiment s’il faut en rire ou en pleurer à ce stade-là…

A première vue, il peut paraître étonnant qu’une ONG qui se prétend défendre les animaux et la biodiversité cautionne la vente de charcuterie et autres produits carnés en y apposant ses armoiries, mais lorsqu’on remonte dans l’historique du WWF tout s’éclaircit. En effet, le WWF a toujours compté des chasseurs émérites à sa tête.

Le roi Juan Carlos Ier, président d’honneur du WWF-Espagne de 1968 à 2012 est connu pour sa passion de la chasse:

Juan Carlos en vacances au Botswana, photo Dailymail.co.uk

Le prince Philip, président et fondateur du WWF-Royaume-Uni de 1961 à 1982, président du WWF-International de 1981 à 1996 et président émérite actuel du WWF, a chassé un tigre du Bengale dans le parc national de Ranthambore en Inde, c’était selon lui sa seule participation à ce genre de chasse.

Son fils, Le prince Charles, président du WWF-Royaume-Uni depuis 2011 est aussi un passionné de chasse. Il est connu pour aimer la chasse traditionnelle britannique mais s’oppose ouvertement à la chasse d’espèces menacées.

Le roi de Suède Carl XVI Gustaf, président du WWF-Suède depuis 1988, chasse régulièrement l’élan, et a encouragé la chasse au loup pour éviter que ceux-ci ne fassent diminuer le nombre d’élans:

Sa majesté Carl XVI Gustaf, l’élégance même.

Bref, le WWF n’est pas si innocent que cela et s’engouffre dans la faille du capitalisme vert et ça, c’est vraiment désolant.

Nous osons espérer que les personnes ayant une fibre écologique ne se feront pas duper, mais nous sommes clairement moins confiant.e.s pour ce qui est des enfants qui se laisseront très clairement avoir par ces charcuteries à la forme enfantine – mais également par tous les autres produits – qui ne manqueront pas de les séduire. Et comment réussir à expliquer à son enfant que ce produit n’est pas écolo alors que la marque au panda, dont on lui a vanté les mérites à l’école, lui atteste que c’est bien le cas…

Le WWF – ou en tout cas une fraction de cette organisation – semble avoir perdu la tête et avoir vendu son âme à la grande distribution. Les dernières bourdes accumulées ne jouent vraiment pas en sa faveur et font très clairement douter de la confiance que l’on peut avoir en leurs actions.

Autant vous dire qu’à titre personnel, je ne leur verserai plus rien et, s’il-vous-plaît, n’achetez pas leurs goodies made in China à base de dérivés de pétrole – ni les produits qu’ils labellisent si par malheur vous vous trouvez en Allemagne…

A bientôt pour un prochain article et d’ici là, soutenez plutôt les initiatives locales et les associations qui n’ont pas encore succombé aux sirènes du grand capitalisme vert.

Cloé Dutoit

Soutenez notre travail en faisant un don sur Tipeee.  

Chaque contribution, même petite, nous permet de continuer! Merci!