Retour sur le camp climat 2019

Rendez-vous au Pays des Alternatives avec les vidéos de Victoria!

Un beau jour de printemps, Victoria quitte la routine sans fin du métro, boulot, dodo, taraudée par ces questions : Comment apporter une meilleure contribution à la défense de la biodiversité et des droits humains ?

Pour y répondre, elle part avec son baluchon, en France, à la recherche d’initiatives pour un monde coopératif et en cohésion avec le vivant. Ce monde, c’est le Pays des Alternatives.

Le Camp Climat, un rassemblement militant pour se former à l’activisme « climat » et aux alternatives écologiques.

Après l’Îlot des Combes en Bourgogne, la nouvelle étape du Tour de France des Alternatives se trouve en Alsace à Kingersheim.

Vous ne connaissez pas Kingersheim ? C’est une des premières villes de France à avoir déclaré l’état d’urgence climatique. Kingersheim a pour objectif de devenir une ville sobre et durable d’ici 2030. La municipalité s’est engagée dans la maitrise de ses consommations énergétiques en rénovant les équipements publics. Et d’ici 2021, une ancienne décharge accueillera une centrale photovoltaïque.

Mais surtout, Kingersheim, c’est la ville qui a accueilli à bras ouverts le Camp Climat 2019 organisé par les mouvements militants Alternatiba, Les Amis de la Terre et Action Non Violente COP 21. Le Camp Climat, c’est un rassemblement de plus de 1000 personnes pour se former pendant une dizaine de jours à des thématiques en lien avec les enjeux environnementaux, les initiatives citoyennes, le militantisme « climat ». Par exemple, l’impact de l’huile de palme, le fonctionnement des monnaies locales, la désobéissance civile, etc… C’est l’occasion aussi de réfléchir ensemble aux stratégies à mettre en place pour insuffler le changement.

Pour Victoria, c’est une joie de contribuer à ce foisonnement d’énergie positive et de convictions. Être entouré·e de personnes regardant dans la même direction permet de valoriser le potentiel de chacun·e et de passer à l’action à plusieurs. Ce rassemblement lui confirme que l’action écologique solitaire est nécessaire mais pas suffisante face à l’urgence climatique. Il est indispensable de mutualiser les engagements pour des actions de masses avec une synergie des alternatives et de l’activisme.

Car oui, Victoria et les autres militant·e·s sont plus chaud.es que le climat, ils ne lâcheront rien ! Ils lutteront contre le système à l’origine de la catastrophe environnementale et sociale ! Tout en construisant ensemble un monde en harmonie avec le vivant !

ET VOUS EST-CE QUE VOUS ÊTES PLUS CHAUD·E·S QUE LE CLIMAT ?

Pour retrouver les aventures du Pays des Alternatives, c’est ici et . Pour que les reportages continuent, soutenez le Pays des Alternatives sur Tipeee

Vivi au Pays des Alternatives