CÔTE D’IVOIRE: UN CARTABLE SOLAIRE POUR LES ÉCOLIERS

Une petite révolution qui permet aux enfants de faire leurs devoirs le soir.

Rien de plus banal que de bouquiner avant d’aller se coucher ou de regarder une série pépère dans son lit? Pourtant, cet acquis qui nous paraît banal reste un luxe pour de nombreuses personnes. Aujourd’hui, 700 millions d’Africains n’ont pas accès à l’électricité et parmi toutes les difficultés que cela implique, on peut ajouter celle rencontrée par les écoliers qui ne peuvent plus faire leurs devoirs dans de bonnes conditions lorsque la nuit s’installe.

Pour permettre aux enfants d’étudier après le coucher du soleil, Evariste Akoumian, jeune Ivoirien de 35 ans et propriétaire d’une entreprise de fournitures informatiques, a développé un cartable avec un panneau solaire intégré: le Solar Pak!

Dans les zones rurales de ce pays proche de l’Équateur terrestre, les enfants ne disposent que d’une heure de lumière naturelle pour faire leurs devoirs après les cours… ce qui ne laisse clairement pas le temps de sécher sur un problème de maths!

Le Solar Pak, qui ne pèse que 350 grammes (à vide), stocke l’énergie du soleil sur le trajet de l’école et permet d’alimenter une lampe LED se branchant sur le port USB intégré. Il offre de 6 à 12 heures de lumière en plus aux écoliers qui bénéficient ainsi d’assez de temps pour potasser, dessiner et bouquiner à leur guise.

Il existe 3 versions différentes du Solar Pak.

  • Le « Primary School Bag » à 15$. Une charge de 4-6 heures pour 6 à 12 heures de lumière
  • Le « Secondary School Bag » à 25$. Une charge de 4-6 heures permet de charger un téléphone pendant 4-6 heures ou de s’éclairer jusqu’à 24 heures.
  • Le « Professional Bag » à 45$. Une charge de 6 à 12 heures et  jusqu’à 72 heures d’utilisation de la lampe LED ou une charge de PC pendant 6 à 8 heures.

De 15 à 45$, le prix reste malheureusement trop élevé pour les parents d’élèves. Mais le but d’Evariste Akoumian n’est pas de vendre ce sac à la population:

« Nous sommes une entreprise militante. Nous ne sommes pas là pour le profit ».

Le jeune entrepreneur, qui lance un appel d’aide aux ONG, a déjà investi plus de 45’000$ dans son projet et a distribué gratuitement 500 sacs dans les régions reculées de Côte D’Ivoire. Il aimerait étendre son action dans d’autres pays sujets aux mêmes problèmes. Un désir qui semble plus que réalisable puisque Solar Pak est désormais soutenu par l’UNESCO et a été récompensé par la FIAD, le Forum International Afrique Développement!

Plus d’infos sur: www.solarpak.net

Leïla Rölli