USA: March 4 The Dams: Une marche pour sensibiliser à la disparition des orques du Pacifique

Sophie Labruyère est partie documenter l'action

Portée par We are the orca et Coextinction, « March 4 The Dam » et une vaste action visant à sensibiliser la population à la disparition des orques du Pacifique d’une part et à demander la destruction de 4 barrages inactifs de l’autre, pour permettre à la biodiversité de reprendre ses droits.

La réalisatrice Sophie Labruyère est partie fin février pour documenter l’événement:

« Il s’agit d’une marche pour sensibiliser les gens à la disparition des orques du pacifique, en invitant les autorités à détruire 4 barrages inactifs de la Snake River dans l’état de Washington. En gros ces barrages, maintenus par les lobbies, tuent plus de saumons qu’ils ne font d’électricité, coutent une fortune chaque année, pendant ce temps les orques résidentes, qui se nourrissent exclusivement de saumon meurent de fin et sont désormais en voie d’extinction. Et évidemment la désinformation est totale.
La marche a débuté le 1er mars et finira le 22 devant le premier barrage. Il ne s’agit bien entendu pas que d’une marche et que des orques, mais bien de la sauvegarde de tout un écosystème » explique-t-elle.

La jeune femme nous permet de suivre le périple en publiant un vidéo tous les deux jours à retrouver sur la chaine YouTube de la militante Little Gypsy.

23 jours de marche

Parti.e.s de Portland au début du mois, les militant.e.s marchent, en suivant la rivière, en direction du barrage de Ice Harbor, destination qui devrait être atteinte le 22 mars. À chaque étape, de nouvelles personnes s’ajoutent au périple et chacun.e est libre de rejoindre le cortège.

Pourquoi ouvrir une brèche dans les quatre barrages de la rivière Snake ?

Explications:

« Dans le nord-ouest du Pacifique, 40% des populations de saumons Chinook sont éteintes localement, et une grande partie du reste est menacée ou en voie de disparition, y compris dans la rivière Columbia et son plus grand estuaire, la rivière Snake, qui continue de décliner. En 2019, les migrations de saumons dans le bassin du Columbia et la rivière Snake étaient parmi les plus basses jamais enregistrées.

Nous sommes sur le point de perdre, non seulement deux espèces, mais tout un écosystème qui dépend du saumon.

Ce qui nous amène aux quatre barrages de la rivière Snake (barrage et écluse de Ice Harbour, barrage de Lower Monumental, barrage de Little Goose et barrage de Lower Granite). Ces quatre barrages tuent environ 8 millions de saumons juvéniles chaque année et empêchent les saumons adultes de se reproduire.

En vain nous avons essayé de trouver des solutions alternatives telles que l’augmentation des déversements (trous dans les barrages pour le passage du saumon), l’augmentation du nombre de poissons d’élevage, ainsi que davantage de contournements et de restauration de l’habitat, jusqu’à interdire leur pêche dans les eaux américaines.

Mais les orques résidentes du sud meurent de faim et les remontées de chinook sont en déclin. En brisant les quatre barrages de la rivière Snake, des millions de saumons reviendront dans l’océan chaque année. Cela prendra environ 6 mois pour ouvrir une brèche dans les deux premiers barrages, et une fois fait 14 à 18 mois plus tard, le saumon sera de retour sur la côte Pacifique. En parallèle, cela prend 3 à 10 ans pour le saumon dans les écloseries.

Ces quatre barrages perdent de l’argent chaque année. La Bonneville Power Administration (BPA) doit emprunter 1,6 milliard de dollars auprès du gouvernement fédéral (de l’argent des contribuables) au cours des deux prochaines années pour entretenir les quatre barrages de la rivière Snake. Or  cela ne coûterait que 340 millions de dollars pour créer une brèche dans les quatre barrages. Si nous ouvrons une brèche dans les quatre barrages de la rivière Snake cette année, nous gagnerions 8,65 milliards de dollars au cours des 25 prochaines années et nous créerons en moyenne 317 emplois par an.

Cela fait maintenant 20 ans que le débat dure à propos de ces quatre barrages. Mais les faits scientifiques sont clairs : percer dès maintenant ces barrages serait bénéfique d’un point de vue environnemental et économique. Nous ne pouvons pas perdre une autre année à débattre, et c’est la raison pour laquelle nous marchons.

Notre objectif : que des milliers de personnes se joignent à la marche, attirent l’attention du monde entier sur ces barrages et exercent une pression mondiale sur le US Army Corps of Engineers,  le BPA et le Gouverneur de Washington afin qu’ils percent enfin les quatre barrages de la rivière Snake River en 2020.

En février 2020, le US Army Corps of Engineers va publier un nouveau rapport d’impact sur l’environnement, proposant différentes solutions pour atténuer les effets des barrages sur le saumon. L’une de ces solutions sera de percer les quatre barrages de la rivière Snake. Le public se verra accorder un délai de 45 jours, de mi-février à la fin du mois de mars, pour envoyer leurs commentaires au US Army Corps of Engineers et demander que la solution de percer les barrages soit choisie. Au cours de la marche, nous demanderons à tout le monde d’envoyer leurs commentaires publics.

« March 4 The Dam » sera la mobilisation la plus grande  pour faire percer les quatre barrages inférieurs de la rivière Snake ! Nous savons que nous pouvons recevoir des millions de commentaires inondant le US Army Corps of Engineers exigeant qu’ils percent les quatre barrages de la rivière Snake en 2020… Et sauvent les saumons et les orques. »

Images filmées par Sophie Labruyère:

Comment aider depuis chez toi?

Rejoindre la marche ne sera pas possible pour un grand nombre d’entre nous, mais il est toujours possible de contribuer à l’action tout en restant chez soi. La plus accessible est simplement d’en parler à son entourage, essentiellement en partageant l’information sur les réseaux sociaux et d’écrire à la Bonneville Power Administration ou au gouverneur Jay Inslee, afin d’augmenter la pression exercée sur les décideurs. Il est également possible de faire un don ou encore de SIGNER LA PÉTITION.

Plus d’infos sur: https://marchforthedams.com

Suivez le périple grâce aux vidéos publiées tous les deux jours sur la chaine YouTube de Little Gypsy

Un grand merci et bravo à Sophie Labruyère pour son engagement et ses comptes-rendus de qualité!